06 31 53 49 69 dominique.georget-tessier@wanadoo.fr

Manger en pleine conscience

Il est important d’être attentif à la RELATION que nous établissons avec notre nourriture

1) Prendre conscience de la souffrance liée au surpoids

2) Réfléchissez à vos pensées, comportements, actions, émotions qui vous ont amené à bouger moins et manger plus (se sentir mieux, fatigue, combler un vide affectif, calmer l’anxiété,  le stress, etc.) Ecrivez ces remarques dans un journal.

3) Remplacer les sentiments de culpabilité par un sentiment d’accueil, de tendresse à l’égard votre corps. Transformer sa souffrance, c’est comme devenir un jardinier qui pratique la culture biologique, un jardinier qui ne jette pas les déchets de la cuisine ou du jardin. Il fait au  contraire, du compost avec ces déchets afin de nourrir les fleurs. De même, vous pouvez transformer les déchets qui sont en vous, votre dépression, votre peur, votre désespoir, votre colère, en énergie fertilisante. ; Ne rejetez pas votre souffrance .restez en contact avec elle. Acceptez  franchement, et la transformation est à votre portée.

4 Etre attentif à ce domaine de notre vie, comme à notre respiration

5) Savourer une pomme : prendre la pomme, inspirer et expirer en pleine conscience pour vous aider à vous concentrer et à vous  relier aux sensations que donne la pomme (la variété, la couleur, l’odeur en mangeant, souriez et mastiquez) .

6) Essayer de manger un repas en pleine conscience. Ralentissez les mouvements .Poser les couverts entre chaque bouchée, au moins au début. Observer le moment où  vous portez l’aliment à votre bouche   , où l’aliment est en contact avec votre bouche, vos sensations, vos pensées, vos émotions à ce moment. Notez-le dans un coin de votre tête

7) Observer les couleurs et les textures des aliments. Comment ont-ils été fabriqués. Est-elle synthétique,  vient-elle d’une usine ? Quelque chose y a-t-il été rajouté ?  Pouvez-vous voir les efforts de toutes les autres personnes impliquées pour que cette nourriture arrive jusqu’à vous ? Pouvez-vous voir comment, à un moment, elle a été connectée à la nature ?  Pouvez- vous voir les éléments naturels, les rayons du soleil et la pluie dans vos légumes, dans vos fruits et dans vos céréales ?

8) Avant de manger, demandez-vous si vous souhaitez avoir cette nourriture dans votre corps.  En quelle quantité ? Ecoutez votre corps pendant que vous mangez.  Pouvez-vous repérer quand il vous dit « assez » ? Que faîtes vous en ce moment ? Qu’est-ce qui vous vient à l’esprit ?

9) Soyez conscient du ressenti corporel pendant les heures qui suivent le repas. Votre corps se sent il lourd ou léger ? Vous sentez vous fatigué ou énergique ? Avez-vous une quantité inhabituelle de gaz ou d’autres symptômes de dérégulation ? Pouvez-vous relier ces symptômes à des aliments particuliers ou à une combinaison d’aliments ?

10) Au supermarché  essayez de lire les étiquettes sur les emballages : ces aliments sont-ils riches en sucre ? En graisses industrielles ? En graisses animales ? A-t-on  augmenté sa teneur en sel et en sucre ? Quels sont les premiers ingrédients de la liste ?

11) Soyez conscients de vos envies. Demandez-vous d’où elles viennent. Que voulez vous vraiment ? Allez-vous l obtenir en mangeant cette nourriture là ? Pouvez-vous n en manger qu’un petit peu ? Pouvez-vous lâcher prise et simplement observer cette envie de nourriture comme un objet mental, comme une pensée, une émotion, un sentiment, en adoptant une position de témoin de votre comportement ? Pouvez vous faire quelque chose d’autre à ce moment qui sera plus satisfaisant personnellement ?

12) Quand vous préparez un repas, le faîte vous en étant présent ? Pouvez-vous être présent en épluchant les légumes ? En mettant la table ? Essayez d’être conscient de votre corps (de vos gestes), et de votre respiration. Quel changement apporte cette façon de faire ?

13) Regardez vos recettes favorites : de quels ingrédients avez-vous besoin (crème, beurre, œufs, sucre, sel) ? Cherchez des alternatives si elles ne répondent plus à ce que vous souhaitez cuisiner. Il existe à présent de délicieuses recettes pauvres en graisses, en sucre. Certains utilisent du yaourt maigre pour remplacer la crème, de l’huile d’olive au lieu du beurre, des purées de fruit ou des fruits pressés pour sucrer  les mets.

BIBLIOGRAPHIE

John KABAT ZINN : « Au cœur de la tourmente, la pleine conscience », De Boeck, 2009

Eve  VILLEMUR, Éric MENAT : « Maigrir avec la nutrition comportementale », Ed. Thierry Souccar 

Sylvie BATTLE : « Les compulsions alimentaires »,  Editions Jouvence, 2004

M. LAROQUE : « Maigrir par la motivation » et « Bien dans sa tête, bien dans son corps », Editions Insudiet

G. APFELDORFER : « Manger en paix », Ed. O Jacob 2008

Thich NHAT HANH et Dr Lilian CHEUNG, « Savourez et mangez en pleine conscience », Ed. Trédaniel, 2011

Laisser un commentaire

Fermer le menu